Les coulisses de l'Image - Behind the Frame

Etui de casque - 

Reflets polarisés

Nikon D3S

Sigma 50mm f/1.4 ART @ 50mm

200 ISO, f/14, 1/250s

1 Flash avec boîte à lumière octogonale 53cm

1 Etui de casque

1 tissu noir (pas repassé...)

Btf 3143
Btf 3171

L'idée première pour cet article était de montrer les différentes possibilités et les effets de certaines lumières pour la mise en valeur d'un objet, suivant que l'on veuille une image fidèle à la représentation réelle de l'objet ou au contraire une image plus "pétante". Bien entendu des milliers de possibilités existent et seul l'imagination nous limite (et le matériel bien sûr en second lieu, même si il est toujours possible de faire de belles choses avec peu). Le sujet sera donc ici les reflets directs polarisés.

Le plus bel exemple de lumière polarisée est bien entendu le ciel bleu. D'ailleurs la première réponse que l'on entend à la question "A quoi sert un filtre polarisant ?" est : à rendre le ciel bleu. Bien bleu. Alors oui cela est vrai, mais l'explication encore plus évidente est simplement de pouvoir filtrer la lumière et les reflets polarisés. Cet outil n'est ni plus ni moins qu'une paire de lunette de soleil que l'on fixe sur un objectif avec l'avantage de pouvoir contrôler son pouvoir filtrant en l'orientant différemment suivant que l'on veut plus ou moins de reflets polarisés. Et de la lumière polarisée, il y en a beaucoup plus que l'on ne pense. Pratiquement toutes les surfaces (métaux exclus) réfléchissent de la lumière polarisée en plus ou moins grande quantité en fonction également du point de vue adopté. Voici un exemple d'utilisation de lumière polarisée.

Btf 0007

Premier éclairage

Dans un premier temps, je choisis un éclairage permettant d'obtenir une lumière égale sur toute l'image. Avec une seule source de lumière, il s'agit donc de l'éloigner autant que possible afin qu'il y ait le moins d'écart de lumière entre l'objet le plus proche et celui le plus loin de la boîte à lumière (1). Une fois l'exposition faite, je prends la première photo et un problème saute aux yeux : la photo est correctement exposée, mais il y a beaucoup trop de reflets sur le sujet principal. Cela ne reflète pas la nature réelle de l'objet qui est censé être bien noir (2).

Pour y remédier, la solution ici est de monter un filtre polarisant sur le devant de l'objectif (3).... Hum, je disais donc, pour y remédier, la solution ici est de monter un filtre polarisant sur le devant de l'objectif et de ne pas oublier d'augmenter la puissance de l'éclairage afin de compenser la sous-exposition liée à l'utilisation du filtre (4).

Il est important de noter que l'exposition est identique entre les photos (2) et (4), l'étui n'est pas sous-exposé comme l'on pourrait le croire à l'oeil, en témoigne la couverture du petite livre blanc qui reste exposé de la même manière. Le résultat est donc plus proche de la réalité qu'auparavant : un étui bien noir.

Img 20180723 110158

(1) La position et la distance de l'éclairage est choisie pour éclairer de manière quasiment uniforme les 3 objets

Btf 3146

(2) L'exposition est correcte et uniforme mais l'étui n'est pas représenté fidèlement

Btf 3145

(4) Avec l'application d'un filtre polarisant, l'exposition reste inchangée, et la représentation de l'étui est plus fidèle à la réalité

Btf 3131

(3) Avec l'application d'un filtre polarisant, si la quantité de lumière n'est pas doublée (+1IL), l'image sera sous-exposée... (Bien entendu cet image a été réalisée par pure pédagogie, je n'ai absolument pas oublié de modifier la puissance du flash...)

Second éclairage

Pour ce second éclairage, nous allons tenter de faire ressortir un objet noir, sur un tissu noir, plongé dans le noir, à minuit. 

L'idée d'un éclairage rasant permet de faire ressortir un peu plus les détails d'un objet, de le rendre moins plat (5). Le choix de faire apparaître la boîte à lumière dans le cadrage de manière assumée rajoute un point d'arrêt et quelque part permet de faire le lien entre l'étui et la lumière. On comprend bien que la lumière bien blanche sur le dessus de l'étui n'est pas sa couleur d'origine mais est bien dû à un éclairage. Sur l'image (6) le filtre polarisant a été utilisé ce qui enlève une bonne partie de la lumière sur le sujet mais pas totalement. J'ai préféré accentué l'effet de lumière en choisissant de ne pas utiliser de filtre (image principale en haut de l'article). Je trouve aussi ce choix plus cohérent étant donné que la source lumineuse apparaît dans l'image.

Img 20180723 111830

(5) Une lumière rasante est choisie pour accentuer les détails d'un objet. Attention à la déperdition de lumière dû au rapprochement de la source, bien plus rapide sur les autres parties de l'image situées au plus loin de la source lumineuse.

Btf 3144

(6) Ici l'application du filtre polarisant fait perdre, selon moi, de l'intérêt à l'image. Pour améliorer cette photo, il faudra soit modifier l'éclairage en l'orientant différemment, soit si l'on veut garder ce cadrage et cet éclairage, mettre l'accent sur les reflets polarisés en ôtant simplement le filtre où en tournant le filtre de 90° (image principale en haut de la page).

Avec ou sans filtre ?

Pour terminer voici un exemple assez simple de gestion de lumière polarisée sans flash. Le filtre polarisant ici permet de récupérer les détails de la couverture du livre qui est assez essentiel à obtenir dans ce cas (au delà de l'aspect esthétique, cela nous permet de voir ce qui est sur la couverture).

Mais concrètement il y a encore plus simple et plus efficace. Il suffit de cadrer autrement et sortir de l'angle de réflexion de la lumière sur la couverture de cet ouvrage. On remarque même que le résultat est encore plus probant que l'utilisation du filtre sur un mauvais cadrage. Il est donc important de faire les choses dans l'ordre. Tout d'abord cadrer correctement et ensuite décider si le filtre est nécessaire ou non.

Pour un petit objet c'est assez simple de trouver un cadrage adéquat, mais pour photographier une pièce entière par exemple, l'utilisation d'un filtre peut parfois être indispensable.

Btf 3163

Lumière naturelle sans filtre polarisant

Btf 3164

Et avec filtre polarisant. Cadrage identique

Btf 3166

Une solution plus simple qu'un filtre polarisant, est simplement de changer son cadrage pour ne pas subir le reflet polarisé.

Voilà, j'espère que vous avez pris autant de plaisir à lire cet article que moi à le rédiger. N'hésitez pas, via les boutons ci dessous à me contacter quel que soit la question, la demande ou la remarque et à commander une photo ou une séance !

Vous pouvez également laisser un commentaire sur l'article un peu plus bas, sur cette même page.

Tous droits réservés   EI Photo Graff   N° SIREN 839236445 00012  Responsable de la publication : Olivier Graff   photograff.olivier@gmail.com  07 62 67 93 86
3 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 01500 Ambérieu en Bugey
Propulsé par PhotoDeck